1 août 2021

L’histoire

Ma famille mène depuis des années des missions humanitaires à Madagascar. Entre création d’orphelinat, équipement de lunettes, et soins divers, elle tente d’apporter un peu de réconfort aux malgaches les plus démunis.

Forte de l’expérience des miens, j’ai décidé de les suivre et de mettre ma pierre à l’édifice.

Sur place, j’ai été effarée, de voir que des milliers de chiens traînaient dans les rues, faméliques, sans soins, ni affection, juste livrés à eux-mêmes. J’étais bouleversée, anéantie devant cette vision d’horreur !

Une bonne partie de la population malgache ne les aime pas. Lorsque leur nombre devient trop important, des descentes sont organisées dans les villages pour les exterminer…c’est ce qu’ils appellent la « décanisation ».

Passionnée par la cause animale depuis toujours, j’ai décidé que cette mission-là serait mienne : sauver le plus possible de chiens de la misère, la maltraitance et l’extermination en les sortant de la rue.

Au-delà de l’amour inconditionnel que je porte aux animaux, je défends le principe selon lequel l’évolution d’un pays repose aussi sur un traitement sain, respectueux et juste de l’animal. Parce que la dignité de l’homme passe aussi par le respect et la dignité de tout ce qui l’entoure.

Enfin, s’il fallait devoir se justifier sur ma volonté d’apporter mon aide aux animaux dans un pays en grande précarité, je vous dirais que je considère que la santé des animaux doit être prise en compte au même titre que celle de l’homme. En effet, les animaux, même domestiques peuvent être vecteur de maladies, bactéries, parasitose, etc…qui peuvent atteindre l’homme et nuire grandement à son hygiène de vie.

De fait, l’animal a besoin, tout comme l’homme de soins, pour assurer son bien-être et celui de son entourage.

J’ai donc décidé de créer Madascota…

Sabine AUBEL,
Présidente.